PRÉSENTATION DE L’AUTEURE

Je suis née le 24 août 1957 à Bridgeville, Québec. Ce village est situé à 10 km de Percé, sur la pointe est de la péninsule gaspésienne.

J’ai deux enfants, Christian et Marie-Hélène Béliveau, âgés de 30 et 23 ans en 2004. Ils sont issus d’un mariage célébré à Barachois le 17 novembre 1973 qui a ensuite été annulé en novembre 1985.

Depuis 1990, je partage ma vie avec Gérard Le Discorde, originaire de Bouaye, région Loire-Atlantique, en France. Gérard enseigne la navigation au Centre spécialisé des pêches de Grande-Rivière.

Mes parents sont Hermas Réhel & Rita White, mariés à la paroisse de Douglastown, Québec, le 25 septembre 1948. Mon père était marchand général (1938 à 1978) et ma mère était enseignante au primaire, dans quelques écoles anglophones de la région (Barachois, Cap-d’Espoir) dans les années 1950.

Ma famille est issue d’un mélange ethnique représentatif du peuplement de la Gaspésie : Français (Réhel), Anglais (Francis), Irlandais (White), Écossais (McInnes) et Jersiais (Vibert). Est-il nécessaire de préciser que les descendants de Hermas et Rita ont ¼ du caractère?

J’ai complété deux attestations d’études collégiales : « Bureautique & comptabilité » et « Accueil et promotion touristique ». Je suis agente d’aide socio-économique au ministère de l’Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille depuis janvier 2001.

Un loisir m’intéresse grandement : la radioamateur. Je détiens un certificat de compétence en radio amateur (Base + Code morse 12 mots/minute). Mes lettres d’appel sont VAE ERE. Ainsi, je peux communiquer avec des gens via la radio HF un peu partout sur la planète ou encore sur le « VHF – 2 mètres » avec des gens via la radio HF un peu partout sur la planète ou encore sur le « VHF – 2 mètres » avec les copains des environs.

J’ai une autre passion : la chanson. En 1985, j’ai remporté le premier prix d’interprétation au Festival en chanson de Petite-Vallée, en Gaspésie. Je suis très fière d’avoir remporté ce concours. La musique fait partie de ma vie depuis ma naissance; tous les membres de ma famille immédiate jouent d’un instrument (piano, guitare, violon) et chantent.

Aussi, de 1986 à 1992, j’ai habité aux Îles-de-la-Madeleine et j’ai eu la chance d’y jouer au théâtre, dans une revue musicale, sur le site historique de La Grave, au Théâtre du Vieux Treuil, à Havre-Aubert. J’y ai aussi chanté de nombreuses fois dans divers festivals, dans les bars ou pour des spectacles.

Enfin, en juin 2003, le Bureau québécois d’attestation de compétence en généalogie (B.Q.A.C.G.) m’a accordé une attestation de « Généalogiste recherchiste agréée » (G.R.A.). Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, ce bureau a été créé en 1990 par la Fédération québécoise des sociétés de généalogie ». Vous pouvez visiter le site de la Fédération sur Internet: http://www.federationgenealogie.qc.ca

Je souhaite à mes lecteurs de passer de nombreuses heures de plaisir à parcourir ce livre. Il s’agit de leur histoire, de leur famille. Je souhaite que mon travail réunisse les familles, provoque des discussions, rapproche les gens et permette des découvertes intéressantes. Peut-être aussi qu’il fasse naître une nouvelle passion pour la généalogie.

Finalement, je suggère fortement à toutes les personnes qui liront ceci, d’adhérer comme membre à une Société de généalogie; que ce soit la Société de généalogie Gaspésie-Les-Îles, la Société de généalogie de Québec, la Socité généalogique canadienne-française ou une autre, il est important de faire partie de ces organisations.

 


ATTESTATION DE COMPÉTENCE EN GÉNÉALOGIE
“Généalogiste Recherchiste Agréée”
(G.R.A.)

Ci-dessous se trouve à gauche l’attestation de compétence en généalogie qui m’a été accordée en mai 2003 par la Fédération québécoise des sociétés de généalogie, et à droite le prix Percy-W.-Foy.